Quais lutas sindicais são possíveis contra os danos à saúde dos trabalhadores qualificados?

Lucie Goussard

Resumo


Nos últimos quinze anos, a saúde no trabalho tem recebido atenção constante no debate social francês, particularmente após a cobertura da mídia sobre suicídios que ocorreram em grandes empresas como Renault, EDF, France Telecom e La Poste. Neste contexto, os atores sindicais são mais do que nunca interpelados sobre estas questões: eles não são apenas levados a negociar acordos sobre o tema, a debater nas instâncias representativas das categorias profissionais e a construir ações dentro de suas próprias organizações, mas também são chamados a responder, em um nível mais local, às crescentes demandas dos trabalhadores que enfrentam problemas de saúde relacionados ao seu trabalho. Este artigo propõe-se a examinar suas ações nessa área, com base em uma pesquisa realizada desde 2012 em um centro de pesquisa industrial. Para dar conta de sua história, suas práticas e experiências, são mobilizadas cerca de vinte entrevistas com representantes dos trabalhadores pertencentes a várias organizações, uma dúzia de entrevistas com membros da equipe de direção, médicos do trabalho, membros de departamentos de RH, funcionários e observações diretas das reuniões do Comitê de Empresa (CE). 


Palavras-chave


Sindicalismo; Saúde no trabalho; Lutas sindicais; Ativismo; Instâncias representativas da categoria profissional

Texto completo:

PDF

Referências


ANDOLFATTO, D.; LABBE, D. Sociologie des syndicats. Paris: La Découverte, Repères, 2011.

BARRIER, J. La science en projets: financements sur projet, autonomie professionnelle et transformations du travail des chercheurs académiques. Sociologie du travail, n° 53, pp. 515-536, 2011.

BAUDELOT, M.; GOLLAC. M. (Dir.). Travailler pour être heureux? Paris: La Découverte, 2003.

BEYNEL, E.; GOUSSARD, L.; TIFFON, G. Solidaires et le travail : du terrain à l’action. Entretien avec Eric Beynel, secrétaire général de Solidaires. In: GOUSSARD L. ET TIFFON G. (Dir.). Syndicalisme et santé au travail. Quel renouvellement de la conflictualité au travail? Vulaines-sur-Seine: Le Croquant, 2017.

BONI-LE GOFF, I. Pratiques et identités professionnelles dans le conseil en management en France: entre ethos du service au client et pression du « up or out ». SociologieS. [En ligne], Dossiers, L’essor des métiers du conseil : dynamiques et tensions, mis en ligne le 03 février 2010. URL : http://journals.openedition.org/sociologies/3072

BOURDIEU, P. La noblesse d’État. Paris: Éditions de Minuit, 1989.

BOUSSARD, V.; DUJARIER, M. A. Les représentations professionnelles en question. Le cas des intermédiaires dans les fusions-acquisitions. Sociologie du travail, n°56-2, pp. 182-203, 2014.

BOUSSARD, V.; MARTIN, E.; VEZINAT, N. La permanence dans le changement ? Les usages renouvelés de la « modernisation » des entreprises publiques. Sociétés contemporaines, n° 97, pp. 5-23, 2015.

BOUSSARD, V.; MAUGERI, S. (Dir.). Du politique dans les organisations. Sociologie des dispositifs de gestion. Paris: L’Harmattan, 2003.

CLOT, Y. Le travail à cœur. Pour en finir avec les risques psychosociaux. Paris: La Découverte, 2010.

DARBUS, F.; JEDLICKI, F. Folle rationalisation de l’enseignement supérieur et de la recherche. Savoir/Agir, n° 29, pp. 25-34, 2014.

DARMON, M. Classes préparatoires. La fabrique d’une jeunesse dominante. Paris: La Découverte, 2013.

DATCHARY, C. La dispersion au travail. Toulouse: Octarès, 2012.

DEJOURS, D. Souffrance en France. La banalisation de l’injustice sociale. Paris: Seuil, 1998.

DELMAS, C. “Stress” et “souffrance au travail” des cadres : enjeu syndical et médiatique. In: BOUFFARTIGUE, P.; GADEA, C. & POCHIC, S. (Coord.). Cadres, classes moyennes: vers l’éclatement? Paris: Armand Colin, 2011, pp. 219-227.

FELLINGER, A. Femmes, risques et radioactivité en France. Travail, genre et sociétés, n° 23, pp. 147-165, 2010.

FLOCCO, G. Des dominants très dominés. Pourquoi les cadres acceptent leur servitude. Paris: Raisons d’agir, 2015.

FORTINO, S. Invisibilisation de la pénibilité au travail, mixité et rapports de genre. La Nouvelle Revue du Travail, [En ligne], nº4 , mis en ligne le 01 mai 2014, URL : http://journals.openedition.org/nrt/1422 ; DOI : 10.4000/nrt.1422

FORTINO, S. Transformer le travail ? Les difficultés d’une refonte en profondeur des revendications autour de la santé au travail à la CGT (2008-2016). In: GOUSSARD, L.; TIFFON, G. (Dir.). Syndicalisme et santé au travail. Quel renouvellement de la conflictualité au travail? Vulaines-sur-Seine: Le Croquant, 2017b, pp. 159-179.

GIRAUD, B. Faire la grève. Les conditions d’appropriation de la grève dans les conflits du travail en France. 2009. Thèse (Doctorat de Sciences Politiques), sous la direction de M. Offerlé, Université Paris I.

GOLLAC, M.; VOLKOFF, S. La santé au travail et ses masques. Les Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n° 163, pp. 4-17, 2006.

GOUSSARD, L. Travail et santé: un nouveau défi pour les organisations syndicales. Les Mondes du travail, n° 11, février, 2012, pp. 43-56, 2012.

GOUSSARD, L. Travailler au péril de sa santé. Censure et autocensure des ingénieurs à l'égard des pénibilités de leur travail. Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, n° 19-1, pp. 1-25, 2017.

GOUSSARD, L.; MIAS A. Syndicats. In: ZAWIEJA, P. & GUARNIERI, F. (Dir.). Dictionnaire des risques psychosociaux. Paris: Editions du Seuil, 2014, pp. 773-775.

GOUSSARD, L.; TIFFON, G. Travailler en projets dans la R&D. Contraintes temporelles et transformations du travail de recherche. Temporalités, n° 18, 2013. URL : http://journals.openedition.org/temporalites/2578 ; DOI : 10.4000/temporalites.2578

GOUSSARD, L.; TIFFON, G. Quand le travail déborde... La pénibilité du surtravail à domicile. Le cas des chercheurs de l'industrie énergétique. Travail et Emploi, n° 147, pp. 27-52, 2016.

GOUSSARD, L.; TIFFON, G. Le mal de reconnaissance. Travail invisibilisé, travailleurs déstabilisés. In: CLEACH, O.; TIFFON, G. (Dir.). Invisibilisations au travail. Des salariés en mal de reconnaissance. Toulouse: Octarès, 2017a.

GOUSSARD, L.; TIFFON, G. (Dir.). Syndicalisme et santé au travail. Quel renouvellement de la conflictualité au travail? Vulaines-sur-Seine: Le Croquant, 2017b.

GUILLAUME, C.; POCHIC, S. Un engagement incongru? Les cadres et le syndicalisme, l'exemple de la CFDT. Revue Française de Sciences Politiques, n°59-3, pp. 535-568, 2009.

HACKETT, E. J. Science as a vocation in the 1990s: the changing Organizational culture of academic science. The journal of higher education, n° 61/3, pp. 241-279, 1990.

JOUVENET, M. Profession scientifique et instruments politiques: l’impact du financement “sur projet” dans des laboratoires de nanosciences. Sociologie du travail, n° 53, pp. 234-252, 2011.

LINHART, D.; LINHART, R. & MALAN, A. Syndicats et organisation du travail: un rendez-vous manqué. Sociologie et sociétés, Vol. 30, n° 2, pp. 175-188, 1998.

LORIOL, M. Travail des diplomates et contrôle des émotions. In: CLOT, Y.; LHUILIER, D. Travail et santé. Paris: Erès, 2010, pp. 37-50.

LORIOL, M. Stress, souffrance et RPS: Constructions profanes, constructions syndicales et constructions expertes. In: GOUSSARD, L.; TIFFON, G. (Dir.). Syndicalisme et santé au travail. Quel renouvellement de la conflictualité au travail? Vulaines-sur-Seine: Le Croquant, 2017.

MARRY, C.; JONAS, I. Chercheuses entre deux passions. L’exemple des biologistes. Travail, genre et sociétes, n° 14, pp. 69-88, 2005.

PIOTET, F. (Dir.). La CGT et la recomposition syndicale. Paris: Presses Universitaires de France, 2009.

ROCHEX J. X. Entre activité et subjectivité: le sens de l’expérience scolaire. 1991. Thèse (Doctorat de Sciences de l’Éducation), Université Paris VIII, Paris.

SORIGNET, P.-E. Être danseuse contemporaine: une carrière “corps et âme”. Travail, genre et sociétés, n°12, pp. 33-53, 2004.

SORIGNET, P.-E. Danser au-delà de la douleur. Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n° 163, pp. 46-61. 2006.

SORIGNET, P.-E. Danser. Enquête dans les coulisses d’une vocation. Paris: La Découverte, 2012.

STENGER, S. Pourquoi travaille-t-on dans un cabinet d’audit « Big Four »? : Fonctions du système « up or out » : contrôle, compétition et prestige social. 2015. Thèse (Doctorat en Sociologie), HEC, Paris.

THINE, S. La règle du « up or out » dans les cabinets de conseil: ressorts et tensions propres à une pratique de sur-sélection. Journée d’étude Nouvelles normes économiques et transformations des structures sociales, CRPS-CSE-CSU, 2007.

TIXIER, P.-E.; MAUCHAMP, N. (Dir.). EDF-GDF, une entreprise publique en mutation. Paris: La Découverte, 2000.

TIXIER, P.-E. (Dir.). Du monopole au marché. Les stratégies de modernisation des entreprises publiques. Paris: La Découverte, 2002.




DOI: https://doi.org/10.5902/2236672536159



 

 

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.