L’ÉCRITURE NUMÉRIQUE. STANDARDISATION, DELINÉARISATION, AUGMENTATION

Marie-Anne Paveau

Resumo


L’étude des textes numériques, entendus comme productions natives de l’internet, a longtemps été laissée aux sciences de l’information et de la communication et à la littérature via la notion d’hypertexte et d’écrit d’écran. Les textes produits en ligne, parce qu’ils déplacent les normes de la textualité du texte imprimé, posent cependant de redoutables et passionnants problèmes linguistiques. Trois d’entre eux seront examinés dans cet article : a) l’écriture native de l’internet, comme le processus de lecture qu’elle induit, est délinéarisée par des technomots ou des liens hypertextuels conduisant le lecteur du texte source au texte cible ; b) les frontières du texte numérique sont redéfinies en ligne par l’augmentation énonciative permise par les commentaires interactifs ainsi que par les possibilités d’écriture pluriscripteurs fournies par certains dispositifs d’écriture en ligne ; c) le texte numérique est un composite technodiscursif au sein duquel s’hybrident plusieurs ordres sémiotiques (langage, image, son). Ces phénomènes configurent une nouvelle norme du texte, qui appelle une analyse d’ordre écologique, à partir des écosystèmes numériques.

Palavras-chave


Augmentation; Composite; Délinéarisation; Écriture numérique; Technologie discursive

Texto completo:

PDF (Français (Canada))

Referências


ANIS, Jacques. Texte et ordinateur. L’écriture réinventée ? Paris-Bruxelles: De Boeck Université, 1998.

ANIS, Jacques. Communication électronique scripturale et formes langagières: chats et SMS. Actes des Quatrièmes Rencontres Réseaux Humains / Réseaux technologiques, Université de Poitiers, Poitiers, 2003. Disponible à l’adresse: http://rhrt.edel.univ-poitiers.fr/document. php?id=547. Dernier accès le : 31 mai 2016.

ARABYAN, Marc. Des lettres de l’alphabet à l’image du texte. Recherches sur l’énonciation écrite. Limoges: Lambert-Lucas, 2012.

BACHIMONT, Bruno. L’intelligence artificielle comme écriture dynamique: de la raison graphique à la raison computationnelle. In: PETITOT, J.; FABBRI, P. (Éds.). Au nom du sens. Paris: Grasset, 2000. p. 290-319.

BACHIMONT, Bruno. Ingénierie des connaissances et des contenus: le numérique entre ontologies et documents. Paris: Lavoisier, Hermès, 2007.

BARON, Naomi. Letters by phone or speech by other means: The linguistics of email. Language & Communication. v. 18, n. 2, p. 133-170. 1998.

BOUCHARDON, Serge. La Valeur heuristique de la littérature numérique. Paris: Hermann, 2014.

CAILLEAU, Isabelle. Récit d’une enquête sur l’écriture numérique collaborative synchrone. Thèse de doctorat, Université technologique de Compiègne, 2015.

CAILLEAU, Isabelle; BOUCHARDON, Serge; BOURDELOIE, Hélène; CROZAT, Stéphane. Compétences et écritures numériques ordinaires. Recherches en Communication, v. 34, p. 33-50. 2012.

CANDEL, Étienne; JEANNE-PERRIER; Valérie, SOUCHIER; Emmanuël. Petites formes, grands desseins. D’une grammaire des énoncés éditoriaux à la standardisation des écritures. In: DAVALLON, J. (Dir.). L’économie des écritures sur le web: Traces d’usage dans un corpus de sites de tourisme. v. 1. Paris: Hermès-Lavoisier, 2012. p. 165-201.

COTTE, Dominique. Écrits de réseaux, écrits en strates. Sens, technique, logique. Hermès v. 39, p. 109-115. 2004.

CROZAT, Stéphane; BACHIMONT, Bruno; CAILLEAU, Isabelle; BOUCHARDON, Serge; GAILLARD, Ludovic. Éléments pour une théorie opérationnelle de l’écriture numérique. Document numérique, Paris, Hermès Lavoisier, v. 14, n. 3, p. 9-33. 2011.

CRYSTAL, David. Language and the Internet. Cambridge: CUP, 2001.

HERRENSCHMIDT, Clarisse. Les trois écritures. Langue, nombre, code. Paris: Gallimard, 2007.

HERRING, Susan. Computer-Mediated Communication: Linguistic, Social and Cross-Cultural Perspectives. Amsterdam: Benjamins, 1996.

JEANNE-PERRIER, Valérie. Des outils d’écriture aux pouvoirs exorbitants? Réseaux, v. 137, p. 97-131. 2006.

JEANNERET, Yves. Y a-t-il (vraiment) des technologies de l’information? Lille: Presses Universitaires du Septentrion, 2000.

JEANNERET, Yves; SOUCHIER, Emmanuël. L’énonciation éditoriale dans les écrits d’écran. Communication et langages. v. 145, p. 3-15. 2005.

LAROUSSI, Fouad; LIÉNARD, Fabien. Des écrans à la rue: l’émergence de communautés sociolinguistiques virtuelles pendant la révolution tunisienn. Actes du Colloque « Usages et pratiques des publics dans les pays du Sud – Des médias classiques aux TIC. Université Ibn Zohr, Agadir, 2012. p. 289-297.

LIÉNARD, Fabien. TIC, Communication électronique écrite, communautés virtuelles et école. ELA. Études de linguistique appliquée. v. 166, p. 143-155. 2012.

LIÉNARD, Fabien; ZLITNI, Sami. Communication numérique ou communication électronique ? In: ______. La communication électronique : enjeux, stratégies, opportunités. Limoges: Lambert-Lucas, 2015. p. 8-19.

MAINGUENEAU, Dominique. Genres de discours et web : existe-t-il des genres web? In: BARATS, Christine (Dir.). Manuel d’analyse du web en sciences humaines et sociales. Paris : Armand Colin, 2013. p. 74-91.

MARCOCCIA, Michel. Les smileys: une représentation iconique des émotions dans la communication médiatisée par ordinateur. In: PLANTIN, C.; DOURY, M., TRAVERSO, V.; (Éds). Les émotions dans les interactions. Lyon: ARCI – PUL, 2000. p. 249-263.

MARCOCCIA, Michel. Les paradoxes de la communication en forum de discussion. In: LIÉNARD, Fabien (Coord.). Culture, identity and digital writing, Epistémè 9, p. 49-78, 2013.

MOURLHON-DALLIES, Florence; COLIN, Jean-Yves. Les Rituels énonciatifs des réseaux informatiques entre scientifiques. Les Carnets du CEDISCOR, v. 3, p. 161-172. 1995.

MOURLHON-DALLIES, Florence; REBOUL-TOURÉ, Sandrine; RAKOTONOELINA, Florimond (Dir). Les discours de l’internet: nouveaux corpus, nouveaux modèles? Carnets du Cediscor. v. 8, 2004. Disponible à l’adresse: http://cediscor.revues.org/68. Dernier accès le: 31 mai 2016.

PANCKHURST, Rachel. Analyse linguistique assistée par ordinateur du courriel. In: ANIS, J. (Ed.). Internet, communication et langue française. Paris: Hermès Science Publications, 1999. p. 55-70.

PAVEAU, Marie-Anne. Réalité et discursivité. D’autres dimensions pour la théorie du discours. Semen, v. 34, p. 95-115. 2012.

PAVEAU, Marie-Anne. Genre de discours et technologie discursive. Tweet, twittécriture et twittérature. Pratiques, 156-157, p. 7-30. 2013a.

PAVEAU, Marie-Anne. Technodiscursivités natives sur Twitter. Une écologie du discours numérique. Epistémè 9, p. 139-176. 2013b.

PAVEAU, Marie-Anne. Ce qui s’écrit dans les univers numériques. Matières technolangagières et formes technodiscursives. Itinéraires ltc, 2015a [2014]. Disponible à l’adresse: http://itineraires.revues.org/2313. Dernier accès le: 31 mai 2016.

PAVEAU, Marie-Anne. En naviguant en écrivant. Réflexions sur les textualités numériques. In: ADAM, J.-M. (Dir.). Faire texte. Unité(s) et (dis)continuité. Besançon: PUFC, 2015b. p. 339-355.

PERRET, Cécile; MASSART-LALUC, Vincent. Prendre en compte les pratiques personnelles d’écriture numérique des élèves en lycée professionnel. Le français aujourd’hui, v. 183, p. 105-118. 2013.

PIEROZAK, Isabelle. Le français tchaté. Une étude en trois dimensions – sociolinguistique, syntaxique et graphique – d’usages IRC. Thèse de doctorat, Université d’Aix-Marseille I, 2003.

SAEMMER, Alexandra. Rhétorique du texte numérique. Figures de la lecture, anticipations de pratiques. Villeurbanne: Presses de l’Enssib, 2015.

SOUCHIER, Emmanuël. L’écrit d’écran, pratiques d’écriture & informatique. Communication et langages, v. 107, p. 105-119. 1996.

SOUCHIER, Emmanuël. L’image du texte. Pour une théorie de l’énonciation éditoriale. Cahiers de médiologie, v. 6, p. 137-145, 1998.

SOUCHIER, Emmanuël. Du document numérique au textiel. Communication et langages, v. 140, p. 3-8. 2004.

VANDENDORPE, Christian. Du papyrus à l’hypertexte. Essai sur les mutations du texte et de la lecture. Montréal: Boréal/Paris: La Découverte, 1999.




DOI: https://doi.org/10.5902/fragmentum.v0i48.23296



ISSN Versão Impressa: 1519-9894
ISSN Versão Digital: 2179-2194
DOI 10.5902/21792194
Endereço Eletrônico: www.ufsm.br/fragmentum

Fragmentum possui caráter público e gratuito, dessa forma, NÃO são cobrados custos ou taxas para submissão, processamento, publicação e leitura dos artigos.

Todo o conteúdo do periódico Fragmentum está licenciado com uma Licença Licença Creative Commons
Esta obra está licenciada com uma Licença Creative Commons Atribuição-NãoComercial 4.0 Internacional.

REDES SOCIAIS
Página da Revista no Facebook